C’est pas mon genre !

Télécharger le dossier de presse  

 

 

c'est pas mon genrec'est pas mon genre

 

Exposition  » C’est pas mon genre ! «  – Francfort
Du 20 octobre au 2 décembre 2012
Au Museum für Angewandte Kunst – Schaumainkai 17, 60311 Frankfurt Am Main – FRANCFORT // ALLEMAGNE

Commissariat général :
Marc Monjou et Rodolphe Dogniaux (ESADSE)
Co-Commissariat et scénographie :
Victoria Calligaro, Jessy Gemayel et Thomas Piquet (Post-diplôme ESADSE)
Graphisme de l’exposition :
Bastien Bouvier et Lionel Catelan, coordination Samuel Vermeil
Production :
École supérieure d’art et design de Saint-Etienne (ESADSE) – Cité du design
Commanditaire :
Banque centrale européenne (BCE)

Dans le cadre des Journées Culturelles Européennes 2012 de la Banque Centrale Européenne
Chaque année, la Banque Centrale Européenne met à l’honneur un pays dans le cadre de ses Journées Culturelles. En 2012, c’est la France qui est sollicitée : la jeune création française aura donc l’occasion d’être représentée sur la scène européenne.
La Banque Centrale Européenne (BCE) et le Museum für Angewandte Kunst Frankfurt (MAK) ont proposé à l’Ecole supérieure d’art et design de Saint-Etienne (ESADSE) une exposition du design français dans le cadre des Journées Culturelles 2012.
Le Post-diplôme Design & Recherche de l’ESADSE présentera une exposition visant à montrer les courants émergents du design contemporain français. Elle interrogera les rapports multiples et complexes que le design entretient avec les femmes. A travers une série d’objets choisis parmi la jeune création française, l’exposition mettra en lumière les enjeux de pouvoir et leur influence sur l’organisation sociale de la production en design. A ce titre, l’exposition sera l’occasion de réinterroger l’espace domestique (et ses objets) comme domaine privilégié du design moderne et contemporain. Le ton et le positionnement de l’exposition seront résolument critiques et revendiqueront la filiation avec les « french theories » (Foucault, Deleuze, Beauvoir et Bourdieu), filiation qui justifie en partie les intentions générales de cette exposition sur le design français contemporain, ce qui ne signifie pas que l’exposition adoptera un point de vue féministe sur le design. L’exposition présentera également une sélection d’objets typiques de l’histoire « classique » des questions précédemment envisagées, sélection mise à disposition par le Musée d’art moderne de Saint-Etienne Métropole. Cette inscription historique des pratiques nous semble typique de la culture du design en France en général et à l’ESADSE en particulier.

Télécharger le dossier de presse