Carton de bananes unité de construction

En me promenant dans une brocante, j’ai découvert des cartons de bananes. Ils servaient, non pas à contenir des bananes, mais à vendre des soutiens gorges. D’autre, à vendre des jouets et des vieux objets. L’utilisation, à tout faire des cartons de bananes, m’a rappelé la maison de mes parents. Vendeurs de fruits et légumes, toutes les semaines, mes parents ramenaient chez nous des cartons de bananes vides. On les utilisait pour allumer le feu, stocker des vieux vêtements, des vielles chaussures, à ranger les décorations de noël, les vêtements pour le ski, les couvertures, les magazines… Ils étaient dans la cave pour stocker les vêtements, pour ranger les sacs, ranger les livres, utiliser comme rangement temporaire, le temps de réorganiser les armoires.

Un jour, avant que mon oncle ne prenne sa retraite, lui-même vendeur de bananes. Je lui demande de m’amener tous les jours un carton de bananes vide. Au bout de deux mois, j’en ai cinquante stockés chez ma grande mère. Un après-midi, j’essaie d’investir sa petite maison de Vitry-sur-seine avec les cartons de bananes vides. J’agrandis son fauteuil. Je surélève sa télévision. J’agrandis le plan de travail de sa cuisine. Je soutiens le plafond de sa maison.

observation de carton à bananes - rodolphe dogniaux - design matin

observation de carton à bananes - rodolphe dogniaux - design matin

observation de carton à bananes - rodolphe dogniaux - design matin

observation de carton à bananes - rodolphe dogniaux - design matin

J’entoure la véranda de carton pour empêcher la lumière d’entrer. Ma grand-mère est un peu fâché.
Je décide alors d’entourer ma grand-mère de carton de banane. Elle boude, J’assemble, elle s’assied, ma mère arrive, ma grand mère s’allonge. Je modifie. et puis  nous arrêtons.