Un p’tit coin d’objet, contre un p’tit coin de design

Hier, en écoutant la chanson de Georges Brassens “Le Parapluie”, 1953 : un p’tit coin d’parapluie, contre un coin d’paradis … Je regardais les coins des objets qui m’entouraient. Je me suis dit que ces coins représentent le paradis, alors si les objets n’étaient que des coins ce serait le paradis.

Dans un premier temps cherchons des coins.
Photographions les.
Coin, angle, pointe, bout, tout, je prends tout.

Maintenant dupliquons en 4 un coins.

Puis additionnons les coins pour construire un objet.

Voici un tabouret construit de coins.

Répétons ce principe pour différents coins d’objets.

Le coin de la chaise “vassily”

Le coin de la cuvette des toilettes.

Des coins de tables.

Des coins de mobile phone.

Un coin de fer à repasser.


Les coins des poubelles vertes.

Les coins de rue.

Des coins d’objets de la rue.

Des coins de vélos.

Et pour finir, des coins de voitures.

Au final, je ne sais pas, si tous ces coins forment le paradis. Mais tous ces coins questionnent le design, par la manipulation et la duplication symétrique du signe.


Coin de paradis par dogniaux